-A +A

A la rencontre de Sylvie et José...au milieu des champs !

Chambres d'Hôte "Au Chien Bleu"

Partagez cette page

José et Sylvie sont retraités depuis peu. Originaire de Normandie, ils sont arrivés dans le Gers il y a 10 ans. Tous deux juges pour les concours canins, ils ont eu envie de changer de région et d’activités.

Rencontre printanière avec deux passionnés ...

Pourquoi êtes vous descendus dans le Sud ? 

Nous voyagions dans toute la France avec notre activité de juge canin. Nous avons cherché une maison pendant facilement 2 ans, à restaurer, dans un coin tranquille. Cette maison a été un véritable coup de cœur !

Quand je l’ai vu, je visualisais déjà tout : son cachet, son charme, son caractère, son pigeonnier… Certes il fallait se projeter ! José lui était affolé devant l’ampleur des travaux car elle était très abîmée et le premier étage s’écroulait : 250m² à rénover entièrement !

Sylvie

La maison date de 1800, et son dernier propriétaire était agriculteur, le 1er à avoir eu un tracteur dans les environs. 

La restauration de la maison a pris 2 ans et demi, entre les artisans et nous mêmes ! Nous avons appris à faire beaucoup de choses ! Mais ça s’est fait par amour et passion. Et puis, quand on a commencé, tout le monde nous a encouragé, surtout les voisins qui nous ne voulaient pas voir ce pigeonnier tomber ! Et ça, ça motive !

Lors de notre déménagement en 2009, nous avons passé 6 mois à l’hôtel, la 1er pièce n'ayant été finie qu'en avril 2010...

Votre ancien métier et votre nouvelle activité de chambres d'hôtes sont encore liés aujourd'hui...

Nous souhaitions garder un lien avec notre ancienne  activité en proposant des stages d'agility. La 1ère chambre a été terminé fin 2010 et l’activité a démarré an même temps que ces stages avec des gens qui viennent de toute la France pour travailler avec leur chien pendant 1 semaine. L’ancienne activité a donc permis à la nouvelle de décoller !

Ces stages sont ouverts à tout compétiteurs, toute race de chien. Les parcours ressemblent au saut d’obstacle équestre. Le maitre dirige le chien de la voix sur un parcours de 20 numéros en courant et le juge est chargé de juger les fautes, la maitrise, etc.

Nous avons créé le Club CCLS Club Canin Lombez Samatan dans le but de la compétition, ce qui nous permet d’organiser des concours sur place 1 fois par an au mois d’octobre qui attire environ 100 chiens et 100 conducteurs. L’entrée est gratuite et ça attire beaucoup de spectateurs curieux !

D'où vient cette passion pour les chiens ? 

Elle a commencé vers mes 10 ans car mes parents avaient un berger allemand. A 18 ans, j’ai eu mon 1er berger allemand à moi et j’ai appris à le gérer dans un club canin. J’ai ensuite eu d’autres chiens, j’ai fait de la compétition.

Quand j'ai annoncé à mes parents en 1989, après 15 ans de pressing dans la boite familiale, que je voulais ouvrir mon propre centre canin, ils m’ont dit que ce n’était pas un métier... et pourtant j’ai vécu de ma passion depuis ! J'ai travaillé avec les chiens, dehors, au froid, sous la pluie… Au bout de 20 ans, j’ai commencé à fatiguer, ça devenait dur et pénible.

Sylvie

Pourquoi ce changement d'activité ? 

J’avais dit à José que lorsque je le pourrais, je voulais une maison où tout soit beau, plus de chien à l’intérieur qui laissent des poils et des traces ! Et puis je voulais travailler à l’intérieur mais toujours en lien avec les gens. Dans le milieu canin, nous avons fait presque plus de social que de dressage ! Ce contact, les chambres d’hôte nous ont permis de le conserver mais avec le côté positif et agréable du contact client. Les gens sont là pour se détendre et se faire plaisir. On rencontre des personnes de tout horizon : écrivain, médecin, photographe, représentant d’entreprise...

Nous nous complétons bien avec chacun notre domaine de travail. José s’occupe des petits déjeuners, c’est lui qui se lève le plus tôt ! Et bien sûr de la remise en état, des petits travaux d’aménagement. Ce n’est jamais fini car José a toujours des idées : moi je me contenterai de mettre des fleurs au jardin quand lui veut faire une fontaine !

Je m’occupe des repas et du ménage, de l’entretien du jardin, des fleurs, de la déco. C’est un réel plaisir de rendre sa maison belle !

Côté jardin, quand on est arrivé, il n’y avait rien d'autre qu'un champ à vaches !  Aujourd’hui nous avons aménagés des endroits fleuris avec des rosiers grimpants, toute sorte de rosse, des endroits avec banc pour se reposer, etc...Et des endroits pour les animaux de la ferme : poules, canards, paons, biquettes, moutons et chiens de troupeau qui font le bonheur des petits comme des grands !

Sur l’Hôtel de Normandie, il y a plein d’épis de faîtage représentant des coqs, des oiseaux, des écureuils, etc. de plus d’1m50 de haut. On s’est dit qu’on se ferait bien sculpter un chien. Il n’existe que le lévrier, les émaux sont également restreint et comme j’adore le bleu on est parti sur un chien...bleu ! Ce chien est resté pendant 2 ans dans notre maison en Normandie. Il était déjà destiné à notre future chambre d’hôte ! Il est aujourd’hui installé sur la butte à l’entrée de la maison.  

José