-A +A

Rencontre avec Cédric, créateur de synergies...

Le Bureau Samatanais

Partagez cette page

Cédric est un samatanais pure suche, issue d'une famille bien connue et reconnue dans les environs ! Qui n'a pas connu la quincailleie Chauché Rue de La République, lieu de vie, de rencontre et véritable trouve-tout du village !

Parti d'un projet de rénovation de ce bâtiment familial, abandonné depuis le déménagement de l'activité en centre ville,  celui-ci a évolué petit à petit vers quelque chose de beaucoup plus amibitieux et évolue encore tous les jours !

Ce matin de printemps, nous avons rendez-vous dans les locaux du Bureau Samatanais, centre d'affaire né du projet initial, situés dans les anciens ateliers de la quincaillerie, en contrebas de la petite rue de la Commanderie.

Après avoir passé le hall d'entrée en bardage bois et le grand portail en fer noir, nous arrivons sur un joli patio donnant sur diverses portes vitrées. Cécric nous attend dans l'espace commun avec le café : la matinée commence bien ! 

Avant le Bureau Samatanais...

               Le bâtiment dans lequel nous sommes appartenait à la famille Chauché, famille du côté de ma mère. C’était une véritable institution à l'époque ! Une quincaillerie où tout le monde se retrouvait, et où on trouvait de tout ! J’y ai grandi, auprès de ma grand-mère, qui était elle aussi une célébrité locale !  

Je suis ensuite parti faire des études de commerce à Auch, puis Tarbes et Blagnac. J’ai fait des petits boulots dans la restauration, le commerce et le bâtiment avant de me lancer dans le projet de rénovation de l'ancienne quincaillerie en 2010, après son déménagement en centre ville. 

De la quincaillerie au centre d'affaire...

                 Nous voulions faire des appartements sociaux de qualité à l’étage car il y avait un gros besoin sur la zone, et une partie commerciale en rez de chaussée. 

Il restait aussi une partie vide, en contrebas de la rue, dans les anciens ateliers, dans laquelle on pensait faire du garde meuble ou encore une laverie. C’est finalement le concept de location de bureau flexible, concept très peu connue à l’époque, avec des espaces de coworking, qui a retenu mon attention. Nous avons d'ailleurs été les 1er dans le Gers à proposer ce genre de service.

Les travaux ont été longs et rudes car nous en avons fait une grande partie nous même, mon père et moi, pour arriver aujourd'hui à 7 espaces de travail, une salle de réunion et un espace commun.

Du centre d'affaire au tiers-lieu...

            L' activité de départ était centrée sur la location d’espace de travail et de salles de réunion, associée à un service administratif.

Il y a quelques temps, j'ai souhaité la faire évoluer en passant du modèle centre d’affaire classique à un tiers lieu, concept naissant ayant un vrai rôle social, et qui change du système fermé dans lequel on évolue généralement. Le Bureau Samatanais devient un support à l’initiative par le biais d’une offre locative moins chère et adaptée (1 jour, 1 semaine, 1 mois, etc.), qui peut ainsi permettre à quelqu’un de lancer son activité sans charge locative contraignante. 

Cela permet d’attirer des profils complètement différents, pouvant s’apporter des synergies et s’entraider. Mon rôle, en tant que facilitateur, est d’entretenir tout cela, de créer du lien et du projet entre les utilisateurs des locaux. 

Le dernier exemple en date repose sur l'agence de communication samatanaise Micromu, qui était à l’origine dans la partie commerciale du bâtiment donnant sur la rue principale. Ils sont descendus dans les bureaux, correspondant mieux à leur image, avec un accès à la salle de réunion, à la salle de sérigraphie, etc. Une autre utilisatrice a loué un bureau de travail pour 5 mois pour sa formation de graphiste et a pu ainsi échanger avec Micromu librement et facilement. Quant à la structure du Bureau Samatanais, elle profite de l’impact de leur renommée. 

Des idées à profusion ...

             En dehors de mon activité, mais en complète cohérence avec celle-ci, j'ai créé, avec des amis, un collectif nommé « L’œuf ou la poule », regroupement de personnes qui ont envie de dynamiser le village en apportant leur compétence propre, permettant ainsi de lancer des projets divers. Le Bureau Samatanais va rentrer en jeu puisqu'il va servir de support aux projets du collectif. 

Une des idées reposerait par exemple sur la création d'un restaurant partagé. Le but serait ici de valoriser un local au sein du Bureau Samatanais en l’équipant d’une cuisine professionnelle qui pourrait servir autant pour des repas de famille (avec traiteur ou en faisant soir même le repas), que de salle de show-room pour la mise en avant des producteurs locaux (par eux même ou via un cuisinier) ou encore de salle de démonstration, etc.. Les possibilités sont multiples !

Un autre projet, plus avancé, est celui de la location de vélos recyclés. L’ idée étant de venir réparer les vélos, toujours dans un local du Bureau Samatanais, avec tout le matériel nécessaire, en y associant un coin café pour créer du dynamisme et du lien. Cette activité, permettant par la suite la location des vélos ainsi réparés, aura un impact sur l'activité du Bureau Samatanais puisque les travailleurs présents auront des vélos sur place à disposition. 

Mon boulot en tant que facilitateur au Bureau Samatanais et ma volonté en tant que président du Collectif "L'Oeuf ou la Poule" sont de faire vivre ces projets, les interconnecter, et donner corps à cette synergie d'intiatives. Je suis dans ce cas précis partie prenante des deux côtés, j'ai donc tout intérêt à ce que cela marche ! 

On a hâte de voir ses projets se concrétiser !

Vous l'aurez compris, Cédric est un homme qui entreprend, mais toujours dans l'esprit de renouer avec le contact humain et le lien social. Une des ses principales forces repose sur la conviction qu'il a dans la portée de ses projets, leur utilité, leur interconnexion, ce qui rend encore plus intéressants, forts et probants !

Des idées, plus ou moins réalisables, à plus ou moins long terme, il n'en manque pas... mais chuuttt, nous n'allons pas tout vous dévoiler ! Nous pouvons juste vous dire qu'après un échange de presque 2 heures, nous repartons nous aussi avec des idées plein la tête, une envie de faire bouger les choses et une force de conviction à toute épreuve !