Voir les photos (2)

VILLAGE DE LAYMONT

Site et monument historiques ,  Village à Laymont

  • A égale distance d’Auch et Toulouse, le village s’étire le long d’une rue principale. Orienté Est-Ouest, le village, offre un magnifique panorama sur la chaîne pyrénéenne avec un point culminant à 316 m dit site de l’ancien Fort où se trouvait le village à son origine avec le Barri et le faubourg marchand du Marcadieu.

    Le nouveau village construit au XVIII° s avec probablement les vestiges du fort a atteint une population de 795 habitants en 1846.

    De 1400 à 1789, la seigneurie passe de...
    A égale distance d’Auch et Toulouse, le village s’étire le long d’une rue principale. Orienté Est-Ouest, le village, offre un magnifique panorama sur la chaîne pyrénéenne avec un point culminant à 316 m dit site de l’ancien Fort où se trouvait le village à son origine avec le Barri et le faubourg marchand du Marcadieu.

    Le nouveau village construit au XVIII° s avec probablement les vestiges du fort a atteint une population de 795 habitants en 1846.

    De 1400 à 1789, la seigneurie passe de main en main, les De Marestaing Seigneurs du Cogotois, les
    Seigneurs de Roquelaure, Cambeils, Montesquiou et Pratviel d’Amades.

    La plupart des constructions du village actuel datent du XVIII° s (1739 et 1769) signalés sur plusieurs bâtiments ayant tous appartenus à des notables.

    Dans ce village se trouve l'église Saint Martin avec un mur-clocher à trois cloches qui, bien que fortement remaniée pour l'extérieur au XIX e siècle, a gardé à l'intérieur sa riche décoration et son mobilier du XVIIIe siècle : maître autel, banc d'œuvre, statues, grille en fer forgé, nombreux tableaux. Il est rare de trouver un décor complet de la même époque comme celui-ci dans une église rurale.

    Curiosité de l'époque médiévale mais impossible à voir par les visiteurs : dans la remise sur le mur ouest de l'église une litre * aux armes de la famille de Montesquiou qui possédait la seigneurie de Laymont au XVIIIe siècle.

    A l'extérieur de l'église, découvrez la croix en fer forgé, signée et datée Pierre Bertin 1769 qui est le prototype de toutes les autres croix de ce style existant dans le Savès.

    *Une litre est une bande noire qui entoure une église avec écusson ou armoirie du fondateur ou du bienfaiteur. Souvent grattées à la Révolution, elles ont disparu.