-A +A

Entre vallons colorés et vue sur les Pyrénées - English

Share this page

Profitez des vues magnifiques depuis les chemins de crêtes

C'est décidé, aujourd'hui on s'en met plein la vue !

En bons toulousains, le marché de Samatan, on le connaît bien. Lors de notre dernière visite, nous avons discuté longuement avec un petit producteur sous la halle à la volaille. Il nous a parlé des vues superbes depuis les côteaux en s'étonnant que nous ne connaissions pas ! C'est vrai....nous ne sommes jamais allés plus loin que le marché...

L' idée de partir une journée avec Marie-Laure à la découverte de ces points de vue me trotte dans la tête depuis longtemps. Elle qui adore faire de belles photos...

Petit regard sur la météo : beau temps prévu tout le week-end, ciel dégagé, le temps idéal pour une virée en campagne...J'expose l'idée à Marie-Laure : "Si on veut s'en mettre plein les yeux, s’aérer les poumons et l'esprit par la même occasion, c'est en vélo qu'il faut arpenter les crêtes, pas en voiture ! "

Le hic, c'est que le Savès, ça monte et ça descend. Nous sommes assez sportifs, certes, mais quand même...on risque de vite fatiguer.

"Maxime, il me semble bien qu'on peut louer des vélo à assistance électrique (VAE) sur Samatan, non? " Mais bien sûr, voilà la solution ! C'est décidé, demain on va se la faire cette journée.  

On prend la route tôt le dimanche matin pour pouvoir louer les vélos le plus tôt possible.

Whaou, on a le choix parmi de nombreux circuits dans la campagne environnante ! On en choisit un d’une quarantaine de kilomètre, ce qui équivaut à 1h30 environ de coup de pédale. Mais comme nous voulons prendre notre temps, nous arrêter, profiter du paysage, faire de belles photos, nous tablons plutôt sur 2h30 avant l'arrêt pique-nique.

Après les explications sur l’utilisation du matériel et les conseils de sécurité, on enfile le casque, enfourche le vélo et nous voilà partis vers les chemins de crête. 

A la conquête des monticules escarpés... sans effort !

Au début c’est à peu près plat, mais ne croyez pas que cela va durer ! Par la suite ça grimpe sec ! Heureusement, avec un VAE, ça passe comme une lettre à la poste ! 

La première montée du circuit vers la chapelle Saint Majan offre une vue magnifique sur toute la cité épiscopale de Lombez.

La route est agréable, nous croisons très peu de voitures, et puis c'est un régal de pédaler sans avoir mal aux mollets ! 

Nous arrivons au petit village de Montamat où la vue est là aussi superbe. Marie-Laure et son appareil-photo sont en effervesecnce. C'est bizzare, elle ne m'a toujours pas demandé de faire un selfie ... "Maxime vient on va se prendre en photo avec les pyrénées en toile de fond, je vais le poster sur les réseaux sociaux pour narguer les copains restés en ville"... il me semblait bien aussi...

Montamat est au départ du PR Balades des coteaux et Vallée de l'Esquinson : bonne idée pour un prochain week-end oxygénation !

Nou remontons sur nos vélos et continuons notre route. La campagne nous offre ses plus belles couleurs, ses champs bigarés, ses vallons et la vue sur les montagnes majestueuses, le tout sans mettre nos mollets à rude épreuve !

Nous passons par Gaujac et sa charmante église striée de briques rouges, puis par Pellefigue et son lac où règne une atmosphère apaisante, avant d'arriver au petit village de Tournan. Cela va sans dire, nous nous arrêtons souvent pour admirer le paysage, et boire quelques gorgées d'eau car certes il y a une assistance électrique sur ces vélos, mais il faut quand même pédaler pour avancer !

On profite d'un moment de repos pour contempler la belle vue depuis le banc proche de l'église, avant de repartir direction Sabaillan et enfin Sauveterre pour un arrêt pique-nique mérité.

Pause pique-nique face aux Pyrénées

Arrivés à Sauveterre, nous posons pied à terre près de la table d’orientation. Ce n’est pas le tout mais pédaler, ça creuse, même si c’est effectivement beaucoup plus facile en VAE !

On se retrouve face à la vallée de la Save et à l’ensemble de la chaîne des Pyrénées. La vue est magnifique. On nous a dit que le meilleur moment était le matin dès l'aurore, cela doit valoir le coup de se lever tôt !

Une sieste bucolique face aux majestueuses montagnes et aux couleurs changeantes, et le tour est joué.

Il est temps de retourner à notre point de départ, en descente, coup de pédale léger. Nous rendons les vélos et les accessoires de sécurité avant de s'en retourner à notre vie citadine, la tête (et l'appareil photo ) pleine de belles images !

La prochaine fois, on revient au lever du soleil !

 

Nos conseils