-A +A

Un tour aux marchés - English

Share this page

Un lundi matin à Samatan

Marie-Laure et Maxime aiment « s’évader » de la métropole toulousaine. Et pas besoin d’avaler des kilomètres pour s’offrir un dépaysement : direction les marchés de Samatan.

« The place to be » du gras, de la volaille et du plein vent. 

Petite, je regardais ma grand-mère découper les carcasses et cuisiner les confits, magrets, fritons… c’est elle qui m’a donné le goût de la cuisine. Et il n'y a pas à dire, c’est tellement meilleur quand c’est fait soi-même !

Marie-Laure

Première étape : la halle au gras, ses carcasses et ses foies

9h30 : Rendez-vous devant la halle au gras, pour le premier coup de sifflet annonçant l’ouverture de la vente des carcasses. C’est la ruée dans l’arène !

Certains se pressent, d’autres flânent et les étals se vident.

Marie-Laure et Maxime ont repéré leur producteur fétiche et tentent de se frayer un chemin avant que tout ne disparaisse ! 

Une fois leurs carcasses achetées, direction la salle de découpe : "Je sais cuisiner le canard, mais la découpe ce n’est vraiment pas mon truc... Et puis il y a des pros ici qui font ça très bien ! Ça vaut le coup d'attendre un peu !"

10h30, rebelotte : tout le monde se presse en attendant le second coup de sifflet pour la vente des foies gras.

Marie-Laure fait le tour rapidement car il y a là aussi beaucoup de monde mais elle a l'oeil aiguisé. Il faut faire vite car la production part à grande vitesse. Marie-Laure est très attentive à la couleur et à la texture :  "il ne faut pas que les foies soient trop gros sinon ils rendent trop de graisse."

Un petit tour à la halle à la volaille 

Le couple ressort ravie, leurs achats faits, le tout dans la glacière bien au frais : "On va se régaler"

Un petit tour sous la halle à la volaille vivante pour le côté folklorique du lieu.

On adore la cacophonie ambiante (l’odeur un peu moins mais on s’y fait !…), observer avec curiosité les acheteurs soupeser poulets et pintades, taper la causette avec les petits producteurs locaux qui vendent leurs légumes du jardin, leurs authentiques cornichons ou encore leurs œufs de poules de basses-cours.

Maxime

Déambulation au travers des stands colorés 

Le couple finit par une belle promenade dans les allées colorées du marché plein vent, considéré comme l’un des plus beaux de France*

* www.guide-evasion.fr

Et maintenant, place aux fourneaux !